bandeau
bandeau
bandeau
bandeau
Le réseau > Pourquoi ?

Le Réseau - Pourquoi ce réseau ?


Un réseau initié pour accompagner une agriculture en transition.

La création du réseau Pâtur'Ajuste a été motivée par la volonté de contribuer à résoudre les difficultés rencontrées par les acteurs de l’agriculture et du développement rural pour accompagner localement la transition vers des modes d’élevage productifs adossés aux processus écologiques.

Plusieurs constats illustrent bien les difficultés à résoudre :

  •  Des attentes concernant des modes de production plus durables et des produits alimentaires plus sains sont exprimées au quotidien par les citoyens ; dans le même temps, les éleveurs souhaitent mieux faire reconnaître leur travail et leurs savoir-faire en la matière ;
  • L’exploitation des végétations semi-naturelles est rendue complexe du fait de leurs diversités et de leurs dynamiques au cours des saisons et des années ; dans le même temps, l’appui technique apporté aux agriculteurs est fortement inspiré des modèles   scientifiques et des référentiels techniques bâtis pour l’intensification de la production.
  • Les enjeux de gestion des milieux naturels en lien avec les activités d’élevage sont de plus en plus reconnus dans les territoires (entretien du paysage, maintien de la biodiversité, lutte contre les incendies, gestion de la ressource en eau) ; dans le même temps, des éleveurs souhaitent dépasser l’idée que l’exploitation de ces milieux naturels engendre des surcoûts et manques à gagner.
  • Des initiatives locales aboutissent à des innovations techniques permettant de valoriser les végétations naturelles en élevage ; dans le même temps, ces innovations sont peu diffusées au-delà du contexte local.

 

Zone de Texte: Photo ?Produits alimentaire          Zone de Texte: Photo ?Végétations naturelles diversifiées        

 

Un réseau qui tire son nom d’une démarche innovante pour concevoir les ajustements de pratiques.

La démarche PATUR’AJUSTE a été développée en s’appuyant sur des expériences territoriales et en mobilisant les résultats de la recherche sur les comportements alimentaires des troupeaux, sur les dynamiques de végétation et sur l’organisation des pratiques d’élevage au sein des exploitations. Elle a été proposée récemment par un collectif associant la recherche, le développement agricole, le conseil technique en élevage et la gestion des milieux naturels (Agreil et al., 2011).


L’originalité de la démarche PATUR’AJUSTE est de donner des outils qui permettent de produire en s’appuyant sur la qualité écologique des végétations. La démarche consiste à favoriser des ajustements de la fauche et du pâturage par l’observation des impacts du troupeau sur la végétation. Elle bouscule l’approche classique, notamment en revendiquant l’intérêt agronomique des végétations dites “pauvres” et en identifiant des objectifs concrets d’état de végétation à atteindre pour l'alimentation du troupeau.


Concrètement, ce sont cinq étapes successives auxquelles correspondent des outils techniques facilement utilisables par les éleveurs et les techniciens :

  1. Le diagnostic agro-écologique des végétations, en caractérisant le fonctionnement des végétations semi-naturelles ;
  2. La caractérisation de la stratégie d’alimentation sur l’exploitation, en repérant les principales séquences d’alimentation, leur succession et en faisant l’effort de bien formaliser les sécurités éventuelles vis-à-vis des aléas climatiques.
  3. La formalisation des objectifs agro-environnementaux aux différentes échelles (ferme, parcelles, secteurs…) ;
  4. La programmation de la conduite technique des végétations semi-naturelles (prairies naturelles diversifiées, pelouses, prairies humides, landes et sous-bois), en spécifiant les critères de pilotage et en incluant la définition d’indicateurs de suivi permettant d’évaluer les résultats obtenus ;
  5. La mise en œuvre de la conduite. Cette dernière étape prévoit un ajustement des pratiques après observation des résultats.
Les 5 étapes composant la démarche PATUR'AJUSTE

 

Pour en savoir plus, ci-dessous, quelques sources de connaissance que la démarche PATUR’AJUSTE mobilise :

- Agreil C., Barthel S., Barret J., Danneels P., Greff N., Guerin G., Guignier C., Mailland-Rosset S., MagdaD., Meignen R., Mestelan P., de Sainte Marie C. (2011) : “La gestion pastorale des milieux naturels : mise en œuvre des MAE-t et gestion adaptative avec la démarche PATUR’AJUSTE”, Fourrages, 208, 293-303.

- Agreil C.,  Guérin G.,  Magda D.,  Mestelan P.  (2008) :  “Grazing management on dynamic, heterogeneous rangelands: evolution of referential methods at the Regional Park of Massif des Bauges, northern  Alps,  France”,  A  paradigm  shift  in  livestock Management: from Resources Sufficiency to Functional Integrity, Kamili T, Hubert B., Tourrand J.-F. eds, A workshop of the XXI th Int.  Grassl.  Congr.  and  VIII th Int.  Rangeland  Congr.,  Hohhot, China, 28-29 June 2008, Cardère édition, France, 183-214.

- Agreil C., Meuret M., Vincent M. (2004) : “Grenouille : une méthode pour gérer les ressources alimentaires pour des ovins sur milieux embroussaillés”, Fourrages, 180, 467-481.

- Agreil C., Barthel S., Daneels P., Greff N., Guérin G., Meignen R., Mestelan P. (2009A) : Etude pour l’accompagnement de mesures agro-environnementales territorialisées combinant l’engagement unitaire  Herbe_09  “gestion  pastorale”  -  propositions méthodologiques à destination des opérateurs pour l’élaboration du plan de gestion pastorale, Étude commandée par le ministère de l’Agriculture et de la Pêche, 77 p.

D'autres ressources sont également disponibles dans l'Espace téléchargement.

 

Haut de page